Anniversaires

19 Avril 2018 :
Anniversaire de dcs de
Louise de Vaulchier

Dernires news

13/10/17 Arc ls Gray
02/09/17 Arbois et Gray
26/08/17 Morteau
04/08/17 Poligny
Voir toutes les news

Calendrier

Chiffres cls

421 artistes à ce jour
2242 expos à ce jour
1 personne(s) actuellement

Newsletter

2217 expos passes
Jean Nol
Du 29 Juin 2001 au 09 Septembre 2001
Galerie le 19
Centre rgional d'Art Contemporain

19 avenue des Allis
25200 Montbliard
Expo d'art contemporain

Parti d'une approche de la sculpture qui prouvait les relations entre le matriau et la lumire, Jean Nol intgra progressivement la qualit chromatique et dynamique du matriau dans la mise en forme de ses oeuvres.
Il a dclin depuis prs de trente ans une oeuvre originale et singulire, nourrie tant du pop que du cintisme, de l'anti-forme et du process art, voire mme de la performance ; son volution l'a fait ctoyer dans son oeuvre des figures importantes comme celle de Richard Tuttle.
Affranchies du caractre ornemental et glorificateur d'une sculpture massive, les oeuvres de Jean Nol semblent littralement prendre leur envol dans l'espace, tmoignant d'une fascination pour les formes dynamiques, vivantes et vibrantes.
En qute d'une sculpture o "il est question avant tout de tension, de matire, de fluidit, d'ondulation et de tarnsformation", Jean Nol s'attache plus aux jeux de formes et de forces qui s'oprent entre l'oeuvre et le spectateur, qu' une composition plastique et esthtique.
Plus qu'une mise en forme d'un discours, d'une ide ou d'un sentiment, l'art de Jean Nol est de l'ordre du ressenti et de la sensualit ; il se plat recrer un climat cosmogonique, dans lequel les objets semblent ports par les lments, l'air, le vent, l'eau.
S'il utilise des matriaux industriels et des couleurs pastel, c'est pour rappeler la souplesse et l'lasticit des tissus corporels, et donner naissance des oeuvres organiques, charges de vie et d'nergie. Ces matriaux confrent aux oeuvres un vitalisme qui indique que tout est la fois mouvant, instable, en constante volution, et rgi par les lois de l'apesanteur, la fois ordre et chaos.

Catalogue de l'exposition

Jean Ricardon
Du 19 Mai 2001 au 03 Septembre 2001

Traits, portraits, visages et figures. 1950-2000
Cette exposition n'est pas une rtrospective mais un panorama en quelque 80 oeuvres significatives de ce peintre jurassien, n Morez en 1924, professeur l'Ecole des Beaux-Arts de Besanon de 1954 1989.
Elle dmontre la rigueur de la mthode, la sret de la dmarche et les liberts acquises.
L'essentiel du projet de Ricardon concerne une rflexion sur le visage, son ordre, son identit (non sans connivence avec certains principes formels de l'abstraction) pour rconcilier forme et fond dans la frontalit du tableau (miroir de soi, oubli de soi?)
Sa dmarche n'carte pas la pratique picturale, ses ncessits artisanales, l'exploration mthodique du matriau-peinture qui, avec le renoncement au chromatisme resteront sa marque;
Ces choix seront les choix de toute une vie au risque de l'effacement de soi (du figur) pour faire place plus de peinture encore.

Rigoureux et exigeant avec lui-mme, sa dmarche est singulire. Jean Ricardon fait partie de ces peintres qui ne dvoilent leurs travaux lorsqu'ils les considrent, provisoirement, seulement comme un tat satisfaisant du travail escompt. Ces oeuvres sont brutales ou raffines, fines ou aux emptements exagrs, effaces ou la plstique puissante.

Mylne Peyreton
Du 23 Juin 2001 au 01 Septembre 2001
Exposition personnelle

Frdric Jager
Du 12 Aot 2001 au 26 Aot 2001

Exposition de sculptures et dessins

Les doigts d'art
Du 14 Juillet 2001 au 15 Aot 2001

Les artistes de l'association Les doigts d'art organisent depuis 1993 les rencontres internationales d'art contemporain.
Des artistes franais et trangers ralisent un travail in situ en un lieu choisi.
Cet t la manifestation se droule Montaigu village historique proximit de Lons-le-Saunier. Un parcours flch et un plan disposition permettent de visiter l'exposition ouverte en permanence. Des visites guides avec les artistes sont organises chaque fin de semaine. Les artistes prsents cette anne :
Philippe Badoz est bisontin. C'est un habitu des Doigts d'Art dont il est secrtaire. Il intervient discrtement dans le lieu qu'il choisit, ainsi le pavage d'or au fond d'un rservoir abandonn Pratz. Il fera cette anne sur la Roche marine, un travail photographique avec Christophe Colladant.
Patrick Bailly-Cowell a le sang irlandais d'un batailleur austre. Son oeuvre est forte, impressionnante. Elle serait agressive si un humour tout britannique ne le transportait dans un monde fantastique. Ames sensibles, prenez garde en descendant dans la cave de la mairie.
Andrzej Bakovsky rapporte de sa fuite de Pologne une valise close. Presque toute son oeuvre est faite de volumes durs et enferms. C'est tout simple, son coeur est rest l-bas. Il est fidle aux Doigts d'Art. Il y apporte la mlancolique volont des Slaves.
Marc Bernard est de Cressia. C'est le premier village visit par les Doigts d'Art quand ils sortirent du giron natal. Il a un coeur d'arbre enracin dans les valeurs de la nature. Ses photos et son installation, sur la Roche marine, rappelleront ce qu'est un arbre. Michelle Braesch et Yvan Clavel sont les lutins de l'association. Ils apparaissent, ils disparaissent, laissant, dans la fort ou les boulis les traces potiques de leur chasse aux fes. Ils seront vus, Montaigu, dans quelques ruines de la rue de Petit Bourg.
Edith Convert ramasse les pierres polies et tles rouilles Chaux-Neuve. Elle quilibre les mobiles et les stabiles, tisse des toiles de fer rouge et cloute les traces du temps sur des planches rides. Elle veut redire l'histoire du lavoir par l'eau tombant sur des cailloux.
Cornelis De Voogd est le chef, le prsident de l'entreprise. Il aime les contrastes et les dfis. N'a-t-il pas dvers des tonnes de charbon dans le lavoir de Cressia, suspendu des poissons sur les escapements de Pratz ? Alors... Surprise ! Mels Dees vient pour la premire fois. C'est un "pays" de Cornelis. Il a choisi de s'enfoncer dans le petit cheminn de ronde o Lacuzon guettait les troupes ennemies. Ca change d'Eindhoven.
Marlle Van den Bergh est la compagne du prcdent. Dans son pays trop urbanis, la nature est si rare qu'il faut l'inventer. Elle veut construire un arbre aux articulations humaines, devant le Soleil et derrire la mairie.
Philippe Guinchard dcoupe la folie ses souvenirs et obsessions d'enfant dans un carton. Sa force d'expression est peu commune. Il ne fera qu'une apparition sous forme de performance, mais ne pas manquer.
Nadine Lahoz-Quilez tresse, des photos, des tissus, des mots, des objets en plastique... Son univers se croise angles droits. Mais cette anne le tressage ne sera prsent que sous forme de clin d'oeil. Elle a choisi la cour du docteur Oddou, avec des fleurs de comdie sur un gazon artificiel, bien en carr.
Rgina Lemoigne est la grande prtresse de la cramique. De l'Atelier de la Source de l'Ain Bourg-de-Sirod jusqu' Paris, sa rputation ne cesse de grandir. Virtuose du raku, alchimiste des terres et des cendres, elle a choisi de panser les blessures de l'arbre bant auprs du monument aux morts.
Pierre-Yves Mathieu est clusier et photographe Audelange. Il aime le jeu des images. Au fil de l'eau de son travail, il rassemble des mains, des aperus, des insolites, des pris sur le vif, des penchs et des droits. Des trottoirs du village une cave sombre, il mnera le visiteur son kalidoscope.

Montaigu est un village o il y a beaucoup de passage, l'exposition donne l'occasion de s'arrter. Le public est amen dcouvrir les trouvailles des artistes, chiner dans leurs lieux, voir diffremment ce qu'il ne voyait plus ou s'merveiller d'un dtour inconnu. Elle facilite aussi l'accs l'art contemporain, et valorise des espaces oublis entre les routes e les projecteurs

Michel Mac Douglas