Anniversaires

Dernières news

Calendrier

Chiffres clés

421 artistes à ce jour
2329 expos à ce jour
1 personne(s) actuellement

Newsletter

Social




Année : 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Plan du ministère de l'éducation nationale
14 Décembre 2000
Le plan de 5 ans pour le développement des arts et de la culture à l'école.
Jeudi 14 décembre 2000, Catherine Tasca, ministre de la culture et de la communication, Jack Lang, ministre de l'éducation nationale, Jean-Luc Mélenchon, ministre délégué à l'enseignement professionnel et Michel Duffour, secrétaire d'état au patrimoine et à la décentralisation culturelle, ont présenté le plan de cinq ans pour le déceloppement de l'éducation artistique et
culturelle à l'école.
Elaboré conjointement par le ministère de la culture et de la communication et le ministère de l'éducation nationale, ce plan fixe les grandes orientations pour une éducation aux arts et à la culture cohérente de la maternelle à la terminale.
Il dégage également des moyens budgétaires importants pour 2001, première étape du plan : l'Education nationale affectera 263MF au financement de ce plan. Par ailleurs la Culture, qui consacre déjà 204MF à l'éducation artistique, ajoutera, en 2001, 16,5MF.
Une volonté d'étendre l'accès aux arts et à la culture.
Jack Lang, pour qui "l'intelligence sensible est inséparable de l'intelligence rationnelle", souhaite que "la hiérarchisation entre l'éducation artistique et les matières dites "nobles" cesse".
Cette volonté de mettre l'éducation artistique et culturelle au coeur de l'école répond à une double exigence d'égalité et d'épanouissement. C'est également une réponse aux menaces d'uniformisation sauvage par le bas".
Il s'agit de s'appuyer sur l'existant, de le fédérer, de l'amplifier et de le généraliser. Ce qui passe par un renforcement des
partenariats, notamment avec les collectivités territoriales, les établissements culturels et les grandes associations éducatives et culturelles, par la mise
en place d'outils pédagogiques adaptés faisant place aux technologies de
l'information et de la communication.*

Le ministre croit "aux vertus de l'acclimatation précoce avec les oeuvres" et affiche sa priorité pour l'école primaire qui, selon lui, "a un devoir d'alphabétisation culturelle et artistique".