Anniversaires

Dernières expos

Dernières news

Calendrier

Chiffres clés

421 artistes à ce jour
2361 expos à ce jour
1 personne(s) actuellement

Newsletter

Social


Musée des Beaux-Arts
de la ville de Belfort

Tour 41 Rue Georges Pompidou
90000 Belfort
Ouvert du 1er octobre au 31 mars tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 17h, ou 18h en avril et mai (sauf le mardi)
du 1er juin au 3o septembre tous les jours de 10h à 19h ou 18h en septembre, (sauf les mardis de juin et septembre)
fermé les 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier
Tarifs :
plein tarif : 7 euros à partir de 18 ans
tarif réduit : 5 euros belfortains, groupes, étudiants, + de 60 ans, demandeurs d'emploi,
gratuit le 1er dimanche du mois, handicapés,

La Tour 46

élément capital de la fortification urbaine de Vauban,
salle d'expositions temporaires.
Rue de l'ancien théâtre
90000 Belfort

Les collections comprennent des peintures, sculptures, dessins, gravures et objets d’arts décoratifs.
Les acquisitions, se sont véritablement développées à partir des années 1970
La collection fait preuve d’une grande diversité et tente de suivre l’évolution des grandes tendances qui ont marqué le monde de l’art :
Le fonds ancien reste très marqué par les influences venues des écoles du Nord (allemandes et hollandaises) qui se succèdent à partir du XVIe siècle (Pierre Pourbus), jusqu’au XVIIIe siècle (Nikolaus Baur)
Deux artistes nés à Belfort sont bien représentés, François-Joseph Heim et Gustave Dauphin, contemporains de Delacroix
L’Ecole de Barbizon (et Orientaliste avec Fromentin) est évoquée par quelques œuvres de Jongkind et la sculpture animalière (Barye-Fremiet).
Les œuvres les plus représentatives de l’époque moderne proviennent de la Donation Camille Lefèvre effectuée en 1933
collection réunie autour d’Armand Guillaumin, Maximilien Luce et Eugène Carrière

Chemin près de Crozant - 1904
Chemin près de Crozant
par Armand Guillaumin

Ce sont ensuite d’autres donations, celle d’André Villers en 1977, concernant plusieurs centaines de photographies
celle de Florence Marinot, en 1993, concernant les œuvres de son père,
celle de Pelloli, en 2004, avec les œuvres de Paul Berçot.
L’art contemporain, très orienté sur la sculpture grâce aux acquisitions des années 1980, s’étoffe petit à petit vers d’autres horizons et rejoint la politique des expositions temporaires :
Jean Messagier, Daniel Pommereulle, Paul-Armand Gette, Erró