Filtres

Anniversaires

20 Février 2019 :
Anniversaire de naissance de
Jean Challié

Dernières news

Calendrier

Chiffres clés

421 artistes à ce jour
2319 expos à ce jour
1 personne(s) actuellement

Newsletter


 Gustave Courbet  †  (1819 - 1877)   (Doubs)

Gustave Courbet est né le 10 juin 1819 à Ornans, dans le Doubs. Il était issu d´une famille aisée.
Dans le climat de luttes politiques de cette époque, le socialisme répandait ses idées.
Après des études au séminaire d´Ornans, Courbet fut envoyé au collège royal de Besançon où sa passion pour le dessin était plus forte que celle pour la discipline.
Il se liera d´amitié avec le futur écrivain Max Buchon, dont il illustre ses Essais poétiques.
Il se rend à Paris en 1838 pour des études de droit. Il suit des cours de dessin dans plusieurs écoles, mais commence à travailler seul.Il étudiera beaucoup les grands maîtres du Louvre.
Son "portrait au chien noir" sera exposé au Salon de 1844.
Il s´installe définitivement à Paris où il participe activement au groupe de discussions autour de la nouvelle école du réalisme. Courbet est encore soutenu par la classe dirigeante. Il refusera la légion d´honneur en 1870.
Deux toiles lui sont refusée à l´Exposition Universelle de 1855 :
"l´Enterrement à Ornans" et "l´Atelier".
Courbet organisera sa propre exposition personnelle.
Il sera très lié aux évènements de la Commune. Elu président de la commission des musées, et délégué aux Beaux-Arts, il sera injustement condamné après la chute de la Colonne Vendôme, symbole de la puissance impériale. Il sera condamné à 6 mois de réclusion. En 1874, il doit payer les frais de restauration de la colonne.
Toutes ses oeuvres sont vendues aux enchères.
Désabusé, il s´exile en Suisse, à la Tour de Peilz, près de Vevey où il mourra le 31 décembre 1877 d´une cirrhose du foie.


Ce qu'écrit Gustave Courbet au sujet de son tableau : "l'Enterrement à Ornans"

"Ici, les modèles sont à bon marché; tout le monde voudrait être dans l'Enterrement. Jamais je ne les satisferai tous; je me ferai bien des ennemis.
Ont déjà posé : le maire, qui pèse 400; un des bedeaux, avec un nez rouge comme une cerise, mais gros en proportion et de cinq pouces de longueur. Que Trapadoux aille s'y frotter ! le curé, le juge de paix, le porte-croix, le notaire, l'adjoint Marlet, mes amis, mon père, les enfants de choeur, le fossoyeur, deux vieux de la Révolution de 93, avec des habits du temps, un chien, le mort et ses porteurs, les bedeaux, mes soeurs, d'autres femmes aussi, etc.
Seulement, je croyais me passer des deux chantres de la paroisse ; il n'y a pas eu moyen ; on est venu m'avertir qu'ils étaient vexés, qu'il n'y avait plus qu'eux de l'église que je n'avais pas tirés ; ils se plaignaient amèrement, disant qu'ils ne m'avaient jamais fait de mal et qu'ils ne méritaient pas un affront semblable, etc., etc.
Il faut être enragé pour travailler dans les conditions où je me trouve. Je travaille à l'aveuglette ; je n'ai aucune reculée. Ne serai-je jamais casé comme je l'entends ? Enfin, dans ce moment-ci, je suis sur le point de finir 50 personnages grandeur nature, avec paysage et ciel pour fond, sur une toile de 20 pieds de longueur sur 10 de hauteur. Il y a de quoi crever. Vous devez imaginer que je ne me suis pas endormi."


"C'est un tableau de Casseurs de pierres qui se compose de deux personnages très à plaindre ; l'un est un vieillard, vieille machine raidie par le service et l'âge ; la tête basanée et recouverte d'un chapeau de paille noire ; par la poussière et la pluie. Ses bras qui paraissent à ressort, sont vêtus d'une chemise de grosse toile ; puis, dans son gilet à raies rouges se voit une tabatière en corne cerclée de cuivre ; à son genou posé sur une torche de paille, son pantalon de droguet qui se tiendrait debout tout seul à une large pièce, ses bas bleus usés laissent voir ses talons dans des sabots fêlés.

L'enterrement à Ornans par Courbet
L'enterrement à Ornans par Courbet


Celui qui est derrière lui un jeune homme d'une quinzaine d'années ayant la teigne ; des lambeaux de toile sale lui servent de chemise et laissent voir ses bras et ses flancs : son pantalon est retenu par une bretelle en cuir, et il a aux pieds les vieux souliers de son père qui depuis bien longtemps rient par bien des côtés.
Par-ci, par-là les outils de leur travail sont épars sur le terrain, une hotte, un brancard, un fossou, une marmite de campagne dans laquelle se porte la soupe de midi ; puis un morceau de pain noir sur une besace.
Tout cela se passe au grand soleil, au bord du fossé d'une route. Ces personnages se détachent sur le revers vert d'une grande montagne qui remplit la toile et où court l'ombre des nuages ; seulement, dans le coin à droite de la montagne qui penche laisse voir un peu de ciel bleu."


Les casseurs de pierres par Courbet 
Les casseurs de pierres par Courbet


Ce qu'écrit Gustave Courbet au sujet de son tableau : "l'Atelier"

"Tout à coup, j'ai été atteint d'une jaunisse affreuse, à tel point qu'on m'appelait le prince d'orange. Jugez un peu comme cela m'arrangeait, moi qui n'avais déjà pas le temps de faire ce que je m'étais proposé pour l'exposition. Voilà un mois et six jours que je n'ai pas quitté ma chambre. Je suis resté quinze jours sans rien manger absolument. Cela m'effrayait, aussi ai-je perdu l'embonpoint que vous me connaissez.
Malgré tout, je suis parvenu à faire l'esquisse de mon tableau et à l'heure qu'il est, elle est entièrement rapportée au trait sur la toile qui a 20 pieds de longueur et 12 de hauteur. Cela fait le tableau le plus impressionnant qu'on puisse imaginer. Il y a 30 personnages grands comme nature. C'est l'histoire morale et physique de mon atelier. Ce sont tous les gens qui me servent et qui participent à mon action. Dans le fond du tableau se trouveront les Baigneuses et le Retour de la Foire. Sur mon chevalet, je ferai un paysage dans lequel il y aura un meunier et des ânes qui portent des sacs au moulin.
J'intitulerai cela : première série, car j'espère faire passer la société dans mon atelier, faire connaître et aimer mes propensions et mes répulsions.
J'ai deux mois et demi pour l'exécution, et il faudra encore que j'aille à Paris faire les nus, si bien que tout compté, j'ai deux jours par personnage. Vous voyez que je n'ai pas à m'amuser."



Bibliographie
Gustave Courbet et la Franche-Comté : catalogue de l'exposition
L'ABCdaire de Courbet chez Flammarion
Courbet l'inventeur du réalisme : dossier de l'Art juillet 97
Courbet et Ornans édition Herscher
Courbet le Watteau du laid chez Segnier
Courbet le peintre de la nature de Pierre Gorgel Découverte Gallimard
Gustave Courbet et la Colonne vendôme Dulerot éditeur
Courbet, un émeutier au salon : éditions Séguier
Gustave Courbet, un peintre en liberté Le cherche midi éditeur
Courbet, l'enterrement à Ornans : un tombeau pour la République par J.Luc Mayaud la boutique de l'histoire
Correspondance de Courbet chez Flammarion texte présenté par Petra Ten Doesschate Chu
Gustave Courbet au delà de la pastorale ou la tentation de St Gustave édition l'art en bref
Le réalisme de Courbet par Michael Fried essai Gallimard
Gustave Courbet par Jules Castagnary Séquences
Courbet souvenirs intimes de Gros Kost Bibliothèque des Arts.

L'atelier par Gustave Courbet
L'atelier par Gustave Courbet

Exposition(s) :
Courbet dessinateur
Du 15 Février 2019 au 31 Mars 2019
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Léon Frederic, un autre réalisme.
Du 06 Juillet 2018 au 15 Octobre 2018
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Les collections du musée à l’honneur !
Du 21 Février 2018 au 16 Septembre 2018
Musée de l'abbaye
39200 Saint Claude
Courbet précurseur de l'impressionnisme.
Du 09 Juillet 2016 au 17 Octobre 2016
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Le retour de la conférence prend sa place au musée
Du 01 Septembre 2014 au 31 Janvier 2015
musée de Pontarlier
2 place d'Arson
25300 Pontarlier
Les chasses de Monsieur Courbet
Du 24 Novembre 2012 au 25 Février 2013
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Courbet et le Jura
Du 02 Juillet 2011 au 23 Octobre 2011
Musée des Beaux Arts
Place Philibert de Chalon
39000 Lons-le-Saunier
Courbet méconnu
Du 02 Juillet 2011 au 25 Septembre 2011
Musée Sarret de Grozon 9 grande rue
39600 Arbois
Gustave Courbet en résidence
Du 04 Juillet 2008 au 31 Décembre 2009
Saline royale
25 Arc et Senans
Grande expo COURBET à Paris
Du 13 Octobre 2007 au 28 Janvier 2008
Galeries Nationales du Grand Palais
75008 Paris
L'apologie de la nature ou l'exemple de Courbet
Du 02 Juin 2007 au 17 Décembre 2007
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Le chemineau de Gustave Courbet
Du 02 Novembre 2005 au 12 Février 2006
Musée des Beaux-Arts
85, rue des Arènes
39100 Dole
Franche- Comté terre d'artistes
Du 09 Juillet 2005 au 09 Octobre 2005
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Expos à l'espace des arts
Du 02 Septembre 2005 au 29 Septembre 2005
Espace galerie du Casino
795 boulevard de l´Europe
39000 Lons-le-Saunier
"Histoires vaches"
Du 04 Novembre 2003 au 24 Novembre 2003
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
"1853-2003, des nus et des nues ou les aventures de la Percheronne".
Du 21 Juin 2003 au 28 Septembre 2003
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Courbet, Hugo et les autres
Du 22 Juin 2002 au 22 Juillet 2002
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Paysagisme comtois
Du 15 Mars 2002 au 15 Avril 2002
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Courbet et l'Orientalisme
Du 23 Juin 2001 au 28 Octobre 2001
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Courbet
Du 03 Mars 2001 au 10 Juin 2001
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans
Gustave Courbet et la Franche-Comté
Du 23 Septembre 2000 au 31 Décembre 2000
Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie
1, place de la révolution
25000 Besançon
Courbet en privé
Du 08 Juillet 2000 au 22 Octobre 2000
Musée Gustave Courbet
1, place Robert Fernier
25290 Ornans