Filtres

Anniversaires

26 Juin 2019 :
Anniversaire de naissance de
Théodore Decreuse

Dernières news

Calendrier

Chiffres clés

421 artistes à ce jour
2329 expos à ce jour
1 personne(s) actuellement

Newsletter

Social



 Pierre Klemczynski  †  (1910 - 1991)   (Jura)

Pierre Klemczynski naît à Saint-Claude le 31 mars 1910. A la veille du premier conflit mondial, sa famille s´installe en région parisienne. Pierre suit les cours de l´Ecole de dessin Ernest Meissonnier à Saint-Germain en Laye et fréquente assidûment le Louvre.
Il entre dans les années 30 comme décorateur au Théâtre Français et exécute des décors sous la direction de Raoul Dufy. Parallèlement il réalise et présente ses premières oeuvres personnelles ; paysages, architectures, natures mortes, compositions d´intérieur et quelques rares portraits, thèmes auxquels il reste attaché tout au long de sa carrière.
1935 : Expose au Salon d´Hiver et au Salon des Indépendants.
1942 : Expose à Saint-Claude.
1943 : Expose au Salon de Franche-Comté à Besançon.
A partir de 1944, il se consacre exclusivement à la peinture.
La rencontre avec Georges Giraudon, critique à l´hebdomadaire « Arts » et fondateur de l´Ecole de la Bastille est décisive dans les choix esthétiques du peintre : s´attacher au dessin, éviter le serti qui enferme, supprimer ombre portée et reflet, susciter la forme par la superposition des tons.
1951 : Expose à la Galerie Pelletan-Helleu, bd Saint Germain à Paris.
1953 : Expose au Salon d´Automne.
Pierre Klemczynski renoue avec le Jura en s´installant près de Lons-le-Saunier.
1968 : Expose à la Galerie Durand-Ruel, avenue de Friedland à Paris.
1972 : Prix de la Critique.
1973 : Prix Léonard de Vinci.
1977 et 1981 : Expose à la Galerie Katia Granoff, place Beauvau à Paris.
Parallèlement aux expositions parisiennes, prennent place de nombreuses expositions en province et à l´étranger.

" Les Anciens ont peint des natures mortes splendides, mais il y a tant d'objets qu'on voit mal où ils veulent projeter le regard. J'ai toujours pensé que, pour être grand, il fallait être simple et dépouiller la toile le plus possible. S'il y a un lièvre, il y a trente-six choses autour, c'est beau, c'est très beau, mais le lièvre n'est pas à sa propre valeur. Aussi, j'essaie de bâtir une oeuvre à partir de deux ou trois "objets prétextes", presque rien... P.K."

« Le lièvre » HST (coll. particulière)
« Le lièvre » HST (coll. particulière)



Ses sujets de composition sont variés : vieux jouets abandonnés, poupées et bibelots désuets, mannequins de couturière et statues anciennes, fragments de mobilier, oiseaux tombés et petit gibier. Ils interrogent la vie même comme autant de passages du sujet à l´objet, de l´animé à l´inanimé, de la présence à l´absence, de la vie à la mort.
1989 : Ultime rétrospective au Château de Bousselange, résidence du peintre.
Pierre Klemczynski décède le 10 février 1991.

"Il est évident que le dessin joue un rôle exceptionnel en peinture et on ne peut pas bien peindre sans savoir dessiner. P.K."

La Poupée 
« La Poupée » Dessin aquarellé (coll. particulière)

"La nature morte correspond à un besoin profond de peindre, même si on n´a pas de sujet. Vous regardez un objet que vous voyez tous les jours ; une petite cafetière, que je voyais tous les matins en me levant ; elle était sur le radiateur ; ma femme a versé de l´eau dedans, quoi de plus simple ? Depuis que j´avais observé ce petit serti dans les vieux rose, la toile se faisait insensiblement dans ma tête. Je la pressentais et finalement, un jour, je l´ai peinte. P.K."

Textes in `Pierre Klemczynski´ édition Visions sur les Arts propos du peintre recueillis par Bernard Chemorin.

« La cafetière rose » HST (coll. particulière)
« La cafetière rose » HST (coll. particulière)

Exposition(s) :
Rétrospective Klemczynski
Du 11 Juin 2016 au 06 Novembre 2016
Musée des Beaux Arts
Place Philibert de Chalon
39000 Lons-le-Saunier